Dernier discours du cardinal Joseph Ratzinger le 1er avril 2005 à Subiaco, veille de la mort du bienheurex Jean-Paul II, pour la remise à l’auteur du prix Saint Benoît pour la promotion de la vie et de la famille en Europe.

Ce dont nous avons surtout besoin, en ce moment de l’histoire, ce sont des hommes qui, à travers une foi éclairée et vécue, rendent Dieu crédible en ce monde. Le témoignage négatif de chrétiens qui parlaient de Dieu et vivaient en contradiction avec Lui, a voilé l’image de Dieu et a ouvert la porte à l’incrédulité.

Cardinal Ratzinger and Pope John Paul II

Nous avons besoin d’hommes qui dirigent leur regard droit sur Dieu, apprenant là ce qu’est la véritable humanité.

Nous avons besoin d’hommes dont l’intelligence soit éclairée par la lumière de Dieu et à qui Dieu ouvre le cœur, de manière à ce que leur intelligence puisse parler à l’intelligence des autres, et que leur cœur puisse ouvrir le cœur des autres. Ce n’est qu’à travers des hommes touchés par Dieu que Dieu peut revenir au milieu des hommes.

in L’Europe dans la crise des cultures

Publié dans Ratzinger, J., L’Europe de Benoît dans la crise des cultures, Parole et Silence, Paris, 2007, p. 21-47