2825971584_1

Aujourd’hui 4 octobre, fête de Saint François d’Assise, deux évènements se conjuguent en s’appelant et se répondant : le dimanche de la création et l’ouverture du Synode ordinaire de la famille. Le dimanche de la création veut répondre à l’appel du Pape de renouveler notre relation au monde et notre responsabilité envers la maison commune dans laquelle nous habitons. Il appelle ainsi à une véritable conversion écologique qui intègre toutes les dimensions de la création c’est-à-dire tant cosmique qu’humaine et qui exige aussi pas simplement une réponse technique aux problèmes actuels mais surtout une réflexion morale. De même, le synode sur la famille nous invite aussi à remonter à la vocation humaine à la communion et puiser dans la révélation les ressources spirituelles et morales pour vivre la fidélité et la fécondité. Ces deux défis que sont la sauvegarde de la nature et de la famille trouvent leur clé de compréhension et de discernement dans la théologie de la création déployée par la foi biblique. Savoir recevoir les lois de la nature et de la vie humaine comme des dons et des repères pour la vie est le premier pas pour renouveler en profondeur nos sociétés. Dieu a inscrit dans l’être des biens naturels et des personnes humaines un sens et une raison que nous devons sans cesse redécouvrir et recevoir pour mieux orienter nos manières de vivre, de travailler, de développer et de fonder nos familles. Le dessein créateur de Dieu est bon et même parfait, il est pour nous vie et lumière. Prenons le temps de le connaître, de l’aimer et de le redonner au monde.