XVM6d5ebd66-27d3-11e6-9055-edb6b05fe7e5-805x453

Quand nous repassons le film de la semaine précédente en revue, il y a peut-être un petit goût d’impuissance voire même d’agacements dans nos têtes. Je ne parle même pas de l’ordinaire de la vie avec ses soucis dans les relations de travail, familiales, les problèmes de santé et la fatigue et l’épuisement accumulés. Nous voilà noyés sous les pluies diluviennes, incapables de nous déplacer normalement par la prise d’otage d’un syndicat qui veut imposer son pouvoir contre tout bon sens et sens citoyen, des réformes urgentes sur l’économie et l’emploi qui ne parviennent pas à être mises en place ou pour certains même des coupures d’énergie qui les handicapent dans leur vie quotidienne. De quoi être découragés et même exaspérés surtout que cela dure depuis longtemps et que l’on a l’impression que cela se répète inlassablement. Allons-nous démissionner ? Allons nous être comme cette veuve qui porte dans un cercueil son fils unique qui est la figure de notre avenir et de notre propre vie ? Le conte de fée serait-il terminé ? A en lire l’Evangile, ce n’est pas la vision de Dieu ! Jésus est saisi de compassion à notre égard et à celui de tous les hommes à travers ce monde qui vivent es situations encore plus dures et souffrantes (je garde dans le cœur ces lycéennes chrétiennes enlevées eu Nigéria et transformées en esclaves et le peuple haïtien toujours pas relevé après le terrible séisme). Il ne veut pas notre mort, surtout pas celle de notre cœur et de notre espérance. Il nous le dit vivement à chacun de nous : « Je te l’ordonne, lève-toi ! » Prends ta part d’efforts (et de souffrances) pour relever ce monde en bute à ses contradictions et sans vision. Prends ta responsabilité de citoyen et de chrétien. Renonce à une vision du monde idéale, artificielle ou caricaturée. Pose les premières pierres de la reconstruction sans prétention ni arrogance mais avec assurance et confiance. Construis au plus proche de toi la justice et si le Seigneur te le demande, comme à Saint Paul, prends des responsabilités politiques, ecclésiales et sociales. Jamais seul mais avec la puissance de Dieu et avec des frères et sœurs, comme toi, porteurs de la lumière du Christ. Va !